Relation d'aide formation ecoute

01 45 26 65 37
iferrari@wanadoo.fr


 

Présentation du module

Qui suis-je ?
Comment je travaille ?

Réponses aux questions de la page d'accueil

Qui et comment nous contacter ?

Accueil
 
 
  REPONSES AUX QUESTIONS DE LA PAGE D'ACCUEIL

1 « Ecouter, ça s’apprend ? »
Les compétences d’écoute sont inégales chez chacun selon les types de personnalité. Elles peuvent toutefois être augmentées par l’entraînement.

2 « Ecouter, ok, mais je suis pas psy »
Il faut distinguer l’écoute- soutien de la relation d’aide de l’écoute thérapeutique du psychothérapeute. Une personne formée sera en mesure de différencier les deux positionnements et évitera de  franchir la limite qui les sépare.

3 « Le soir quand je rentre chez moi, tout ce que j’ai entendu lors de ma permanence d’écoute, me revient. Je me sens envahi…. »
Il est indispensable d’échanger avec d’autres écoutants sur les situations difficiles entendues lors d’une permanence d’écoute. Les évoquer permet de les évacuer.

4 « Après avoir écouté la personne, je sais pas quoi dire »
Il n’y a pas toujours quelque chose à dire. Refléter ce que la personne dit peut déjà être très aidant ou tout simplement se taire.

5 « Quand j’ai vécu la même chose que ce qu’évoque la personne, ça m’angoisse »
En effet, il y a deux temps qui ne peuvent se superposer : traverser des moments difficiles et aider une personne à les vivre.

6 « Comment on fait avec quelqu’un qui parle trop ? »
Il est important de recentrer voire de limiter les échanges. Laisser trop parler quelqu’un peut entretenir sa confusion.

7 « Quand la personne me pose des questions médicales, je sais pas quoi dire, je suis pas médecin »
Il est important dans l’écoute de bien cerner son positionnement et de s’y tenir. Un écoutant associatif n’est pas un médecin. Pourquoi ne pas dire tout simplement : «Je ne sais pas, je ne suis pas médecin »  et orienter vers une structure où la réponse pourra être apportée.

8 « Comment savoir si on a bien répondu ou pas ? »
En étant attentif aux effets de l’aide apportée qui peuvent se lire sur le visage, la posture ou se percevoir dans la voix de la personne aidée avant l’expression verbale.

9 « Quand la personne pleure, qu’est-ce qu’il faut faire ? »
Reconnaître les pleurs par le silence ou le mouchoir tendu.
 

© Tous droits réservés Isa Vous Ecoute - Mentions légales - Liens
Création site Internet - Creatifsite.comreferencement plan du site